7 mai 2024 Samuel Banning-Lover

Jusqu’au 22 septembre 2024 à la Fabrique des savoirs (Elbeuf), exposition des créations réalisées par les élèves du lycée des métiers Augustin Boismard de Brionne dans le cadre d’un Jumelage-résidence d’artiste en milieu scolaire porté par la DRAC Normandie, avec l’accompagnement de la plasticienne Fleur Leclère. Restitution officielle le samedi 18 mai à partir de 19h00 pour la nuit des musées.

Cette résidence s’est déroulée sur l’année 2023-2024, autour des expositions proposées par les musées industriels de la RMM Rouen Normandie, dans le cadre du Temps des collections : Fleuves. Coordonné par Mme Delabrière (Arts appliqués), ce projet a fait participer activement les classes de :

* 2nde CAP Tapisserie d’ameublement option décors avec Mmes Delamare, Graindor et Violet ;
* 2nde Bac pro Métiers du cuir avec Mme Grebert ;
* 1ere Brevet des Métiers d’art option Ébénisterie avec Mme Vollé et M. Caron ;
* Terminale CAP Marqueterie avec Mme Vollé, Mme Herzog et M. Buil.

 

« Dès le départ, l’approche du projet « Fleuves » s’est faite sous l’angle de l’imaginaire. Il invite selon moi à l’évasion, en pensant notamment aux cours d’eau des quatre coins du monde, dont le fleuve Amazone en Amérique latine, ou encore le fleuve asiatique Mekong.

Les élèves ont été accompagnés à la création d’œuvres imaginaires. Ainsi les mouvements d’eau puissants que peuvent avoir ces fleuves, répercussions des marées, ont été le point de départ de maquettes en refente de cuir traduisant ces tumultes. Les déchets de cuirs de la section Métiers du Cuir trouvent ici une seconde vie. Ces fleuves exotiques ont drainé l’idée de rives et d’îles fluviales. Les lycéens ont abordé cette notion au travers de broderies du territoire de ces îles ainsi que de détails de ces dernières. Céramiques et textes d’invention accompagnent cet ensemble Îles fluviales en bande organisée. Ont pu être questionnés l’écosystème présent sur leur île, son climat, le mode de vie qui y est présent, les espèces animales et végétales indigènes…

Des marqueteries de bois et une marqueterie déstructurée de bois sur tissu ont été créées comme des traductions des reflets de l’eau.
Des cordes du Musée industriel de la Corderie Vallois ont été mises à profit dans la réalisation de sculptures suspendues, inspirées par la carte Méandres du Mississippi de Harold Fisk, présente au sein de l’exposition à la Fabrique des savoirs. Le procédé de teinture à l’aide d’encres colorées, comme pour les projets de broderie, a été employé pour illuminer et sublimer ces cordes fabriquées traditionnellement. » Fleur Leclère

 

LET'S WORK TOGETHER

We welcome you to contact us for more information
about any of our products or services.